Lame de Facibelle & Vieil Esclangon !

Lame de Facibelle & Vieil Esclangon !

Merci Franck pour ce compte-rendu. Vendredi 25 mars 2016, le printemps est bien arrivé sur Digne. Les pruniers éclaboussent les jardins d’un rose lumineux, les saules le long du Bes se parent de vert tendre, c’est la période où votre vélo doit vous appeler depuis le fond du garage où vous l’avez abandonné. Encore que cette année il y avait de quoi sortir tous les mois. Nous reconstituons notre petite équipe, soit Jean Paul, Christophe, Philou et moi pour la 1ere fois de l’année. Direction Escanglon. Les reliefs au Nord de Digne constituent un terrain de jeu idéal pour les VTT.

Cette sortie sera culturelle avec la visite du village de Tanaron puis une visite à la lame de Facibelle, curiosité géologique majeure, et enfin la remontée au Vieil Escanglon pour découvrir le refuge d’art. Bien entendu la culture reste un prétexte qui nous arrange bien, l’idée est de se régaler sur les excellents sentiers du secteur…

25mars1

Peu après 9h nous entamons les 300 mètres de montée à Tanaron par une piste qui affiche tout de suite un bon 10%. Il fait nettement moins froid subitement… En contrepartie village est rapidement atteint. Pour ceux qui ne connaissent pas, le point de vue sur la vallée depuis le promontoire au bout de l’unique rue est splendide. Nous passons devant l’église et son parvis refait en galets pour entamer le sentier qui mène aux ruines de Pudoyer. Joli sentier en balcon, sans vide dangereux, très agréable à rouler même s’il faut parfois piloter fin pour tout passer sur le vélo.

25mars2016-2

A la bifurcation nous attaquons la montée raide du parcours qui se fait en poussant les vélos pour atteindre en une petite 1/2h un col innomé. La descente qui suit est un caviar magnifique dans un sous-bois frais. Sentier terreux recouvert de feuilles mortes, les épingles plus ou moins serrées défilent avec bonheur. Attention à l’excès d’optimisme, personnellement j’ai frôlé le tronc d’un beau fayard maousse costaud…

facibelle-13

Une courte remontée nous amène au spot photo incontournable, juste sous la crête effilée de cette lame de calcaire. Il s’agit de ma 1ere visite, et bien qu’ayant vu pas mal de photos auparavant je reste scotché par les proportions de cette curiosité naturelle. C’est à voir sans aucun doute !

20160325_11305220160325_114404
La descente se poursuit en alternant quelques franchissements très techniques et du bon sentier. Les marches finales débouchent sur le lit du Bès et sa fameuse passerelle ou pont de singe. Trop étroite et pas assez stable à passer sur le vélo, mais c’est l’histoire de 25 mètres. Retour à Escanglon par 1,5 km de route, déserte à cette période de l’année.

20160325_12043220160325_120345
Il est midi et nous décidons de poursuivre par la montée au Vieil Escanglon. La piste est nettement moins empruntée que celle de Tanaron mais les VTT se faufilent sans problème entre les pierres. A 20 mètres près c’est la même dénivellation à franchir. Le final est plus verdoyant avec la traversée de jolies prairies où paissent quelques chevaux pas farouches.

25mars-4

Une fois parvenus au col nous visitons le fameux refuge d’art et son mur de terre au serpent (ou au sentier sinueux, c’est selon votre interprétation). Puis c’est la pause pic-nic dans un cadre somptueux avec la lame de Facibelle en face, les clues de Barles, les cloches éponyme dans le fond et même un peu de neige qui s’accroche aux crêtes du Blayeul à notre droite.

DSC_6541

25mars5

En dessert nous reprenons un peu de sentier délicieux. Totalement différent du sous-bois terreux de Facibelle c’est un caviar tout aussi savoureux mais en bien plus minéral.

20160325_135026-PANO

Les marches se succèdent dans des couleurs magnifiques dégradées depuis les fauves jusqu’aux ocres. Les VTT actuels permettent des vitesses de passages et une sécurité rassurante dans ce type de terrain qu’on aurait qualifié de très technique il y a 10 ans.

facibelle-28facibelle-26

Attention tout de même aux piétons, nombreux en saison tant le site est splendide. En cette fin mars nous n’avons croisé personne et mis à part les 4 ou 5 derniers virages qui requièrent un très bon niveau technique cette descente est un vrai bonheur.

facibelle-29

Au final moins de 20 km et 900 m de dénivelé mais le plus souvent sur des sentiers qui réclament un minimum de technique pour se faire plaisir. Si c’est votre cas, alors régalez-vous !

facibelle-27

Plus de photos ici : https://www.flickr.com/photos/vttez04/albums/72157664473001173

A bientôt dans les Alpes de Haute-Provence ! Philippe

Mot(s) clé(s) associé(s):

Un commentaire

  1. NATH
    24 octobre 2017

    Rando réalisée le 22 octobre 2017, un superbe parcours magnifié par les couleurs d’automne. Nous nous sommes même fait le plaisir de rajouter une deuxième montée à Tanaron pour finir en beauté par la descente sur Esclangon pour un total de 25 km et 1200 d+. Un vrai régal ! 🙂


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *





  • Tweets